Portrait de La Reine Marie-Antoinette en terre-cuite Par, Félix Lecomte, 1783 Hauteur,51cm.

Félix Lecomte  Paris, 1737 – Paris, 1817

Ce buste en terre-cuite est probablement la réduction du marbre exposé au salon de 1783, comme appartenant à l’abbé de Vermont lecteur de la Reine. Comparer au marbre cette version en terre, démontre une différence dans l’expression du visage.

Cette version traduit avec exactitude les traits de la Reine, un chignon fleuri dans les cheveux, elle est vêtue d’hermine et du manteau royal avec fleurs de lys la Reine porte un médaillon ovale à l’effigie du Roi Louis XVI. Ce buste en terre à été exposé à Versailles et à la royal Academy.

 

Ancienne collection: Docteur Yver et Madame Vincent Bo.

Autre version: buste en marbre signé au dos, LECOMTE 1783 – Hauteur, 86cm musée national du Château de Versailles mv,2123-mr,2639.

Expositions: Marie-Antoinette-archiduchesse dauphine et reine bicentenaire-château de Versailles.

France in the eighteenth century Royal Academy of art London January-March 1968 figure 346.

Bibliographie: Stanislas Lami dictionnaire des sculpteurs de l’école française au XVIII siècle-tome deuxième, Paris 1911.

Recueil de notices historiques de l’académie royale des beaux-arts à l’institut par M. Quatremère de Quincy-notice historique sur la vie et las ouvrages de M.LECOMTE sculpteur-Paris 1834.

Frédéric Happel – Patricia Delandines

Publicités

Un fleuve par Jean-Jacques Caffieri signé sur la plinthe et daté 1759, hauteur 57cm.

 

P1050343P1050338P1050342-001P1050339-001P1050340Jean-Jacques Caffieri ( Paris 1725 – Paris 1792 ).

Statuette en terre-cuite patiné bronze maquette pour la réception à l’Académie Royale signée sur la plinthe devant, Par M. CAFFIERI et daté 1759. Hauteur, 57 cm.

 

Un fleuve

Ce fleuve d’inspiration baroque est avec certitude le modèle, que présenta Caffieri pour le  concours de maîtrise. la finesse de l’exécution, est remarquable dans tous ses détails.

Caffieri à fait preuve, concernant cette maquette en terre-cuite, d’une grande virtuosité.

Agréé à l’Académie en 1757, Caffieri avait présenté une figure de fleuve en plâtre, il l’exposa au salon la même année. Il fut reçu à la séance du samedi 28 avril 1759, et présenta à l’assemblée, pour son morceau de réception, un fleuve en marbre, suivant ce modèle en terre qu’il avait soumis à  la compagnie, que celle -ci avait approuvée. Ce fleuve en terre-cuite constitue un témoignage important, le marbre est visible dans la galerie des morceaux de réception au musée du Louvre.

Ce fleuve probablement resté dans l’atelier de Caffieri après son décès, fut sans doute dispersé lors de la vente de l’atelier du Louvre, concernant les bustes et les statues. La première vente eu lieu le lundi 6 août 1792, et les jours suivants, la deuxième vente comprenait les statues, groupes, bustes, tant de Caffieri lui-même que de Lemoine, Julien, Bouchardon,et François Legros.

Cette oeuvre majeur de Jean-Jacques Caffieri,  n’a depuis fait l’objet d’aucune exposition et, n’ai jamais apparu en vente publique.

Frédéric Happel – Patricia Delandines

 

 

 

Oeuvres en rapport: terre cuite attribuée à Jean- Jacques Caffieri étude présumée pour le morceau de réception rf.2269, Paris musée du Louvre.

Autre version: Un fleuve statuette en marbre morceau de réception Haut. 61cm, sur la plinthe devant: Par M Caffieri 1759. mr. 1773, Paris musée du Louvre

Louvre conférences et colloques février-mars 1997, la preuve de l’excellence morceaux de réception dans la vie artistique des XVII et XVIII siècles.

Bibliographie: Jules Guiffrey les Caffieri sculpteurs et fondeurs-ciseleurs étude sur la statuaire et sur l’art du bronze en France au XVII et XVIII siècles ( premières expositions de Caffieri ) Paris 1877.

Stanislas Lami, dictionnaire des sculpteurs de l’école française au XVIII siècle – tome premier – paris 1910.